ALICE ROOSEVELT

Quelque part entre les brumes londoniennes zébrées de bleu électrique et la clarté aveuglante des atmosphères maliennes. Quelque part entre le spleen nocturne des villes et les cieux sans limite des déserts, Alice Roosevelt trace sa propre route. Le groupe nyonnais a trouvé sa source quand celle des très bons Josef Of The Fountain s’est tarie. A la surface des choses demeure la voix profonde, spectrale, qui traverse le béton sale des banlieues tristes et prend son essor, portée par un groupe qui maîtrise les alternances, tension/relâchement, transe/décharge, mercure/éther. Alice Roosevelt, du shoegaze aussi ancré qu’aérien, qui plante son regard à l’horizon, là où tout se confond et s'évanouit.

Après deux EP sortis à environ 12 mois d'intervalle et une série de très bons concerts cet été (Paléo Festival et Montreux Jazz entre autre...), Alice Roosevelt est (déjà) de retour.
En attendant une prochaine livraison discographique plus dense pour 2018, les cinq reviennent avec un nouveau single intitulé "revolutionary years". Un morceau avec un message résolument positif, où l'amour - comme souvent dans les textes du groupe - joue le premier rôle.

www.alicerooseveltband.tumblr.com