Vendredi 7 juin – 23:30

Le projet « Virtual Symmetry » est né en 2009, année où le compositeur, guitariste, multiinstrumentiste et fondateur, Valerio Æsir Villa, a commencé la composition de certains des premiers morceaux. « L’éternité » a pris forme. Vitrual Symmetry est un projet de métal progressif, mais il possède diverses influences allant de la musique ambiante à la fusion, en passant par la pop et la musique contemporaine.
Il se caractérise par des suites épiques riches en éléments contrastants, comme des ambiances cinématographiques ouvertes, souvent vives, et composées avec un style particulier. Attention à l’équilibre entre la mélodie et la technique en maintenant l’objectif de guider le public dans un voyage dynamique et émotionnel.
Dans les morceaux « Message from Eternity » (achevés au début de 2015), il y a des invités très spéciaux, tels que le légendaire claviériste Dream Theater, M. Jordan Rudess, et d’autres noms importants de la scène prog métal européenne, comme le chanteur et producteur Alessandro Del Vecchio (Frontiers Records, Edge of forever, Hardline), le guitariste et chanteur Marco Pastorino (protagoniste de Secret Sphere, Hate Tyler, Temperance), protagonistes de chaque piste vocale de l’album et le multi-instrumentiste Ruben Paganelli au piano et au saxophone.
Toutes les paroles ont été écrites par Sirio Balmelli sous la supervision de Valerio Æsir Villa. Le 25 août 2014, Virtual Symmetry a publié son premier morceau de démonstration intitulé « Program Error (we are the virus) », une mini-suite articulée d’une durée de 10 minutes, dans laquelle deux solos au clavier de M. Rudess et une participation vocale de Del Vecchio, qui a chanté un monologue de Agent Matrix (The Matrix ‘Agent (une citation que le groupe a voulu mettre dans le titre pour rendre hommage à un film qui a considérablement influencé le message et la philosophie à la base de la chanson).
Leur premier album « Message from Eternity » contient sept pistes, caractérisées par une composition musicale fine et pure, jamais annoncée, pleine de toutes les influences qui ont marqué le parcours créatif de chaque membre du groupe, et se termine par la piste titre : une épopée de 23 minutes, longue suite divisée en trois chapitres. Dans cette chanson, le groupe voulait récapituler et mettre en valeur tous les éléments progressifs des morceaux précédents, comme pour raconter la fin d’une histoire, en se concentrant dans l’épilogue sur tous les passages qui la rendaient intéressante.
Ce morceau, plus que les autres, donne le facteur cinématographique au caractère progressif du groupe, car il possède un orchestre live : l’orchestre symphonique Sinfonietta Consonus avec la direction de M. Michal Mierzejewsky (Un hommage symphonique à Prog) . L’album sortira au début de 2016 et mettra en vedette M. Gustavo Sazes en tant qu’auteur des œuvres, déjà connu pour ses œuvres importantes dans le genre Prog Metal (James Labrie, Amaranthe, Angra et d’autres).

-> www.virtualsymmetry.com